©2019 by Association Move Your Tour RNA : W073006916 - Mentions Légales - Conditions générales de vente

Rechercher

Entrez dans l'univers magique du Facteur Cheval à Hauterives (26)

Voyage sur les traces du Facteur Cheval : Joseph Ferdinand de son prénom !


Qui était-il ?



Joseph Ferdinand Cheval naquit le 19/04/1836 sur la petite commune Drômoise de Charmes sur l'Herbasse. Il est le fils de François cultivateur de 40 ans et de Rose Sibert.

Ferdinand a un demi frère : François Victor Cheval né d'une première union, le 18/01/1831 à Charmes sur l'Herbasse. En effet, son père François avait épousé Marie Brenier, le 22/02/1819 à Charmes sur l'Herbasse. Marie Brenier mourut le 30/10/1833 à Charmes.

Son père se maria donc en secondes noces avec Rose Sibert, le 14/01/1834 à Crépol dans la Drôme.

Sur les recensements de 1836, 1841 & 1846 , n'apparaissent que Victor et Ferdinand comme enfants.

Le 21/04/1847 à Charmes sur l'Herbasse, Rose Sibert la mère de Ferdinand décède, son père se remarie deux ans plus tard, le 10/01/1849 en troisièmes noces avec Abel Marie âgée de 33 ans, il a alors 51 ans.


Concernant sa vie sentimentale, le facteur Cheval a eu deux épouses, il attend néanmoins le décès de son père : François Cheval qui survient le 8/01/1855 à Charmes. En 1856, il quitte son village natal et devient boulanger à Valence. C'est également cette année là qu'il doit en principe effectuer son service militaire, cependant il fut exempté, le site du Palais Idéal du Facteur Cheval émet l'hypothèse de sa petite taille qui pu être le motif.

En 1858, il rencontre Rosalie Revol, sa première femme et l'épouse le 20/05/1858 à Hauterives.

Il aura deux fils avec elle : - Victorin Joseph Ferdinand Cheval né le 10/10/1864 et décédé un an plus tard, le 30/10/1865 à Hauterives. - Cyrille Fernand Cheval est né le 17/10/1866 à Hauterives. Il se maria avec Marie Louise Guironnet, le 25/04/1891 à Saint-Uze, de ce mariage naîtra deux filles : Eugénie & Alice.


Après la naissance de Cyrille, en 1867, à l'âge de 31 ans, Joseph Ferdinand Cheval devient facteur des postes, il est dans un premier temps muté au bureau de Romans, puis à celui de Bourg de Péage.

Le 7/04/1873 à Hauterives, Rosalie Revol son épouse meurt tragiquement âgée de 32 ans. En 1876, il est muté comme facteur au bureau de Saint Rambert d'Albon.

En 1878, il est muté définitivement au bureau de Hauterives, commune de son premier mariage et il parcourt ainsi de nombreux kilomètres sur sa tournée de Tersanne. Cette même année, il rencontre Marie Philomène Richaud qu'il épouse le 28/09 à neuf heures du matin à Hauterives. De leur union naîtra une fille : Alice, née le 11/10/1879 à Hauterives.

Le destin de Ferdinand Cheval va également basculer cette année là !


Tout commence par une chute alors qu'il est facteur à vélo, il tombe sur une pierre aux alentours de Tersanne, le 19/04/1879, soit quelques mois avant la naissance de sa fille ! Et c'est là que va venir l'inspiration, il va avoir de drôles de rêves ...

Il va commencer à songer à recueillir toutes les pierres aux formes étranges qu'il rencontrera sur ses tournées afin de construire son palais idéal, il y consacrera 33 ans de sa vie.

« 10 000 Journées, 93 000 Heures, 33 ans d’épreuves » dira Ferdinand dans ses Mémoires.

En 1886, la presse parle de son chef d'oeuvre, la construction du Palais Idéal qui lui vaudra la réputation qu'on lui connaît encore aujourd'hui à Hauterives dans la Drôme.


Son fils Cyrille Fernand Cheval est recensé au sein de la classe 1886 dans le bureau militaire de Romans sur Isère. Source : 1 R 108 (1886) , Vue 448 Cyrille était alors tailleur d'habits comme nous l'apprenons sur son matricule militaire. Il mesurait 1m69, fut d'abord recruté au sein du 158ème Régiment d'Infanterie puis du 110ème Régiment Territorial d'Infanterie. Marié à Saint Uze avec sa femme, il finira par s'établir à Hauterives tout comme son père. Il déménage à Hauterives, le 30/07/1894.

Malheureusement, sa fille Alice décède tragiquement le 2/06/1894 à Hauterives, elle avait alors 14 ans. Ferdinand vivra le décès de sa fille comme le plus grand drame de sa vie, sur la tombe de sa fille il fera graver cette épitaphe : « Alice amèrement regrettée »


Ferdinand Cheval perd sa femme, le 5/12/1914 à Hauterives, il décède quant à lui, le 19/08/1924 à Hauterives et mettra une dizaine d'années à construire son tombeau car la mairie n'a pas voulu accéder à sa demande d'être inhumé dans son palais idéal. Deux jours avant son décès, il a fait certifier « sincère et véritable » la version définitive de sa biographie. Le Palais idéal est mis en gérance par ses deux petites filles Alice & Eugénie. Alice, vend sa part en 1984 à la commune d'Hauterives, sa soeur l'imite 10 ans plus tard.





Ce n'est seulement qu'en 1969 que le Palais Idéal du Facteur Cheval fut classé monument historique par André Malraux qui le considérait comme le seul exemple en architecture de l'art naïf.

Aujourd'hui le Palais Idéal du Facteur Cheval est un site qui a accueilli en 2017, 175 000 visiteurs venus du monde entier !

Nous vous invitons à découvrir le film sur la vie de Ferdinand Cheval par le réalisateur Nils Tavernier. Jacques Gamblin interprète son personnage avec beaucoup de talent.



Non loin de là, vous pouvez également découvrir Les Labyrinthes d'Hauterives, beaucoup de touristes passent par là sans s'y arrêter alors que c'est une activité idéale à faire en famille, n'y perdez pas vos enfants ! (Rires) Le site est ouvert du 13/04 au 31/08 et tous les week-ends de septembre alors qu'attendez vous pour l'Aventure ?

http://labyrinthes-hauterives.com/Tarifs.php





Sources : Gallica, Delcampe http://www.facteurcheval.com/histoire/ferdinand-cheval/.html https://fr.geneawiki.com/index.php/Le_facteur_Cheval https://www.lacan-universite.fr/wp-cont…/…/2015/11/simon.pdf https://www.ardeche-hermitage.com/…/lincroyable-histoire-d…/ Archives Départementales de la Drôme

17 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now